Parcours lesbiens

« Issu d’une enquête ethnographique au sein d’un collectif “Transpédégouine” (“TPG”), cet article propose d’étudier les présentations corporelles des “gouines” de ce groupe militant. Alors que toutes revendiquent aujourd’hui leur distance à l’égard des normes corporelles de féminité, leurs présentations de soi sont cependant loin d’être uniformes. En retraçant à grands traits leurs trajectoires biographiques à travers leurs socialisations familiales, scolaires et militantes, il s’agira de saisir les conditions genrées, sexuelles et sociales du travail de recomposition engagé sur le corps. Plus précisément, d’analyser en quoi leurs dispositions corporelles sont - et peuvent être - différemment retravaillées au cours de leur socialisation “TPG”, produisant ainsi des (re)présentations de soi variées ».

« En analysant le rapport des lesbiennes à la famille, cet article (re)met en discussion le postulat de Monique Wittig selon lequel “les lesbiennes ne sont pas des femmes”. Est-ce que toutes les lesbiennes dans toutes les configurations familiales échappent à la catégorie de “femme” ? Les lesbiennes constituent-elles un groupe homogène comme le suggère le postulat de Wittig ?

 

Dans cette recherche, la famille est apparue comme l’élément central des parcours de vie et des parcours lesbiens des enquêtes, qui sont toutes d’origine maghrébine ».

« À partir du cas de lesbiennes d’ascendance maghrébine, de leurs rapports avec leurs familles et de leur éventuel sentiment d’appartenance à la communauté gay et lesbienne en France, cet article traite de l’émergence du sujet dans la configuration complexe que forment les rapports sociaux de sexe, de race, de classe et de sexualité.

Il s’appuie sur huit entretiens menés auprès de femmes âgées de 25 à 38 ans. Confrontées aux injonctions paradoxales des normes de coming-out, de loyauté filiale et d’hétéronormativité, ces femmes évoluent dans une ambivalence permanente. Une situation qui permet la construction de sujets tacites, ambivalents et incertains : des lesbiennes en devenir ».